Monfourat Les Eglisottes (33) Gironde

Usine Navarre Monfourat

Construit vers 1750, le moulin de Monfourat est racheté en 1832 et reconverti en papeterie, dès 1834, après l'arrêt du moulin. Dans cette usine, on produit, à partir de vieux chiffons, de la pâte à papier mais aussi des papiers peints. Après un incendie, les bâtiments sont reconstruits et en 1899 une chaudière est installée. 

En 1905, George Legrand propriétaire des Papeteries de Monfourat (au lieu-dit les Eglisottes) en Gironde engage comme Directeur Bernard Navarre frère d’André qui vient de faire un stage aux Papeteries Navarre de Voiron. Legrand malade et sans descendance propose  son affaire aux Navarre. Bernard Navarre avec l’aide de la dote de sa femme (Jeanne Vollaire,nièce d'Aimé Bouchayer)Mariages arrangés achète l’affaire à part égal avec son frère André dans la Société en nom collectif « André et Bernard Navarre ». 

                                    Usine Monfourat

En 1906 Le 30 Janvier est signé sous forme de bail de location-gérance avec promesse de vente. Monsieur Legrand à son décès en 1907 laissera également au groupe Navarre ses deux autres petites papeteries de Gondecourt dans les Vosges et Maleville en Haute Marne.Egalement en 1906 les Navarre signent alors un incroyable contrat d’exclusivité sur la récolte de 310.000 hectares d’Alfa en Afrique du Nord.Exploitation Alfatiére en Afrique du Nord

Alfa Navarre

En 1914 à l’aide de dérivés de l’usine de papier de Monfourat, les Navarre poursuivent leurs recherches sur l’utilisation des lignosulfonates dans les moules de fonderie. 

Monfourat usine vue du pont usine monfourat

En 1917 : sera installé un lessiveur industriel traitant le pin et l'alfa.Sous la direction d’André et de Bernard Navarre, les recherches reprennent et les Papeteries de Monfourat réussissent à mettre au point en 1917 une cuisson à la soude donnant des résultats tout à fait prometteurs

En 1922, les papeteries Navarre se sont agrandies jusqu'à devenir la plus grande papeterie de Gironde pour les papiers fins blancs. Ils sont fabriqués à partir de pâtes mécaniques, de pâtes chimiques au bisulfite, utilisant le pin maritime, mais aussi l’alfa jusqu' en 1950. Les produits finis étaient livrés à Bordeaux et de là, expédiés par bateaux vers l’Indochine et l’Afrique du Nord.

En 1923 : une installation d’un récupérateur de déchets. 

Usine Monfourat entree

Les Papeteries de Monfourat qui fabriquent alors une pâte au bisulfite à partir de sapin et de peuplier tentent dès 1887 une cuisson de pin avec une liqueur au bisulfite qui s’avère tout aussi désastreuse.

Ces deux échecs sont certainement à l’origine de l’affirmation de l’époque selon laquelle les pins landais ne peuvent être utilisés pour la papeterie à cause de leur trop forte teneur en résine.

Ces premiers résultats, ainsi que la création en 1921 à Bordeaux de la Société Civile d’Études pour le Développement Économique des Landes et de l’Institut du Pin dans les laboratoires de la Faculté des Sciences, conduisent à la création de la Société du Kraft Français.

Construite en 1924 à Beautiran en Gironde, cette société est la première usine des Landes pour la fabrication de papiers d’emballage kraft.

Les Papeteries de Monfourat réussissent à régénérer la même année les liqueurs noires issues des cuissons alcalines de résineux.

En 1963 : un récupérateur de fibres est installé. 

usine monfourat entree principale

Usine Navarre Monfourat

En 1969 L’usine Navarre fermera ses portes. Jusqu’à mille ouvriers auront ont travaillé autrefois sur les six étages de cet imposant édifice des bords de la Dronne.

usine nNavarre Monfourat 1955 

Usine Navarre de Monfourat aujourd'hui

En 2014  Site Usine de Monfourat aujourd'hui.

Nous sommes à la recherche d'informations sur cette usine. Merci de nous contacter Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

LegetøjBabytilbehørLegetøj og Børnetøj