Rechercher

Révocation d'André Navarre par Henry De Vienne

(Rapport écrit en 1960 relatant des faits de 1934 .De Vienne étant PDG des Papeteries du Marais)

Il faut aussi bien comprendre le mécanisme de sa révocation. André Navarre depuis la création de son affaire n'a jamais été ni voulu en être le président et n'a jamais été que administrateur et directeur général dans son affaire. La  présidence a été confiée depuis le début à Aimé Bouchayer, remplacé à sa mort subite en 1928 par Paul Treppoz, ancien notaire de Voiron et fidèle parmi les fidèles de toute les sociétés Navarre. La présidence est alors prise par André Neyret qui après sa mort en 1931 laisse la place à Monsieur Macaux qui a le soutien de St Gobain et des banques rentrées dans le groupe. Cette même année un accord commercial est passé en les Papeteries Navarre et les Papeteries du Marais. Cet accord prévoit que les PN assurent la direction générale des PM ainsi que la direction technique et commerciale. Cette initiative est certainement le fait d'André Navarre qui n’a jamais rompu depuis des années ses relations avec son tout premier employeur. Ceci explique l'extrait ci-dessous:

 

 Revocation Andre Navarre 1 et 2

Revocation AN

Revocation AN

En fait André Navarre a effectivement tenté de faire racheter des actions,en sous main,afin de pouvoir reprendre la majorité de son groupe ce qui fut la cause réelle de son éviction .Pour Francis Navarre,l'abstention de De Vienne, pourtant placé par André Navarre au conseil d'administration des PN est directement lié au fait qu'André Navarre lui avait pris sa présidence aux papeteries du Marais.  

Nous avons retrouvé deux lettres d'André Navarre directement en relation avec ce document et ce juste après le conseil d'administration du 15 novembre 1934.

 Revocation 1

Revocation 2

 

Lettre 31 decembre 1

Letrre 31 decembre 2

LegetøjBabytilbehørLegetøj og Børnetøj