Rechercher

Les lettres d'embauche:un modèle du genre.

A ne surtout pas manquer la lecture de la lettre du 10 Février 18998

Lettre du 21 Décembre 1897,répondant à une offre d'emploi et précisant son emploi du temps aux Papeteries du Marais.

Lettre 1 page 1

1997 lettre 1 page 2

1897 lettre 1 page 3

Lettres du 30 Décembre 1897 répondant au fait qu'on le trouve trop jeune en papeterie.

1897 lettre 1

1897 lettre 2 page 2

Lettre du 28 Janvier 1898 :il fixe lui-même les règles de son intéressement à Aristide Bergès son futur employeur.              

 « Monsieur,

 J’ai reçu hier soir votre télégramme :« Lettre partie hier seulement »et ce matin, la lettre annoncée. Je suis d’accord avec vous, Monsieur, sur les conditions que vous m’indiquez : appointements, chauffage éclairage-les appointements devant être servis par mensualités régulières de Fr 1000 à la fin de chaque mois .J’ajouterai toutefois à votre lettre les clauses générales suivantes :

a)   Si j’apporte à Lancey de nouveaux appareils de mon invention vous me reconnaîtrez une part particulière à déterminer dans les bénéfices résultant de l’exploitation de ces appareils, 

b)   De plus, si ces appareils font l’objet d’une prise de brevet, le brevet nous appartiendra par moitié. 

c)    Enfin, vous m’avez au cours de notre conversation, garanti Fr 2000 de part supplémentaire aux bénéfices si ces bénéfices atteignent 100.000 Fr- Nous pourrions ajouter  à cela –Pour tout prévoir (Souligné deux fois) –Si les bénéfices dépassent 100.000 Fr le Directeur aura droit à 4% de ces bénéfices. 

Je regrette un peu, Monsieur, que la comptabilité générale soit isolée de mon Service, mais je reconnais que j’aurai sans cela assez à faire au début. Je ne doute pas d’ailleurs que si un inconvénient quelconque paraissait résulter de cette façon de faire vous n’hésiteriez pas à la modifier après un temps d’épreuve suffisamment long-Sauf circonstance imprévue , je serai libre ici le 1er Avril ,mais ,j’aurai probablement besoin , en quittant le Marais, de 3 à 4 semaines pour affaires de famille-Si donc avec votre assentiment , Monsieur, Mr Goyard (Directeur démissionnaire  de Lancey et qu’il doit remplacer)est assez aimable pour vouloir bien rester à Lancey jusqu’au 1er Mai je lui en serais tout particulièrement  reconnaissant-Cette date du 1er Mai est d’ailleurs une date limite,  car il est fort possible que le conseil d’administration du Marais en recevant ma démission me fasse libre aussitôt-Je ne serai fixé à ce sujet que dans le courant de la semaine prochaine, je vous en ferai part aussitôt. J’apprends avec plaisir que je puis avoir l’espoir de trouver à Lancey une maison assez bien disposé pour recevoir ma nombreuse petite famille, c’est un point qui m’inquiétait un peu-Veuillez agréer, Monsieur, l’assurance de mon bien respectueux dévouement. 

(Signé) André Navarre. (copie de l'original ci-dessous)

Lettre 28 janvier 1898 page 1

Lettre 28 janvier 18998

 

Lettre du 10 Février 1898 à ne surtout pas manquer.Impossible d'écrire aujourd'hui une telle lettre à un futur employeur.Quel culot............

« Monsieur,

J’ai bien reçu votre lettre du 7 et je vous remercie des renseignements que vous voulez bien me donner sur la question »logement ».Ces renseignements, je vous l’avoue, me désolent, car, comment ferai-je si, à la fin du mois, enlevant mon mobilier d’ici je ne puis pas, faute de maison prête, l’envoyer à Lancey ? Je sais bien qu’il y a des garde- meubles à Paris, mais ce sont là des frais sur lesquels j’étais en droit de ne pas compter. Je vous serai bien reconnaissant de faire votre possible pour que cette situation ne se prolonge pas-Je ne demande certes pas un logement extraordinaire mais je désire être chez moi- J’accepterais volontiers un petit logement comme celui que nous avons visité ensemble rez de chaussée et premier mais à la condition d’être isolé du reste de la maison avec un escalier qui me soit particulier-Le propriétaire ne pourrait ’il pas faire un escalier extérieur pour le deuxième étage –Ce serait une petite tourelle ou avant corps à faire-Vous comprendrez ma hâte à être définitivement fixé lorsque vous aurez, Monsieur, que ma femme est dans une situation qui ne lui permettra plus dans quelques mois les longs et fatiguant voyages (Il est prévoyant car sa femme n’est  enceinte de Madeleine que de deux mois et qui naîtra à Villard-Bonnot  (Isère) le 20 Septembre 1898), Il faudrait qu’elle puit s’installer dans les premiers jours de Mai au plus tard. Pour moi, mon intention est d’arriver seul à Lancey le 1er Avril afin de me consacrer absolument à l’usine pour me mettre le plus rapidement possible au courant des grandes lignes de mon nouveau service-*Merci de l’avis que vous m’avez donné pour la lettre que je vais devoir faire, mais que mes occupations multiples me faisaient remettre chaque jour-Veuillez agréer, Monsieur, l’expression de mes sentiments respectueux et dévoués. André Navarre 

*Je prendrai donc pendant le mois d’avril la chambre que vous voulez bien mettre à ma disposition dans l’usine-Est ’elle meublée ? (Ci-dessous original de la lettre du 10 février 1898)

Lettre fevrier 18998 andre Navarre page 1

lettre 18898 derniere page

 

 

LegetøjBabytilbehørLegetøj og Børnetøj